L’équipe 7 aux forceps !


Pour cette 2ème étape des championnats interclubs de printemps, notre sens aigu de la navigation automobile nous mena sans encombre sur les terrains du Roche Tennis Club. Sans trop tergiverser les matchs étaient lancés sur les 2 courts extérieurs.


Match 1 : Nicolas BENAMOU vs Armand NAQUIN : La fougue de la jeunesse a triomphé de l’expérience du gaucher dans un match où la prise de risque n’a pourtant pas été de mise, de part et d’autre du filet. Nicolas aurait pu se défaire plus facilement de son adversaire en faisant parler sa puissance, mais il avait décidé de plutôt gérer tranquillement son match, sans forcer. 6/2 et 6/3


Match 2 : David vs Jean-Jacques GAUCHON : David a bien géré son match et a constamment agressé son adversaire avec notamment un pourcentage de premiers services proche de 90%. Il a réussi tout ce qu’il a entrepris sans tomber dans la facilité. Un vrai match plein, de bout en bout. 6/0 et 6/0 en 40 minutes.

Match 3 : Nico ici présent vs Antoine VAUGON : Qu’il est difficile et cruel d’essayer de retranscrire un naufrage tennistique où le lamentable 1er set a laissé place au pitoyable 2ème… Pas de physique, pas de tête, nada ! (vous avez bien lu nada et pas nadal malheureusement…). J’étais aux abonnés absents dimanche matin. J’ai eu pourtant moult occasions de tuer le 1er set en menant 4 à 1, service à suivre, en menant au tie-break également, puis au début du second set, etc… Bref défaite logique 7/6 et 6/4 tant j’ai été mauvais comme un cochon !


Match 4 : Capt’ain Steph vs Martial MONTPELLIER : Steph est tombé contre un adversaire coriace qui faisait très peu de fautes et avec un gros physique. Se rendant coup pour coup, le premier set a été très bon et très indécis jusqu’au bout. Steph le perd finalement au tie-break. Les 3 premiers jeux du 2ème set ont été très disputés mais n’ont pas tourné en faveur de notre capt’ain qui pouvait légitimement nourrir quelques regrets. La fin du set a été expédiée, Steph se ménageant pour l’inévitable double décisif !

Un double pas facile d’autant que leurs joueurs étaient sur une dynamique positive et que nous avions au contraire un peu la tête dans le seau… Heureusement pour nous, David était vraiment dans un bon jour notamment au service, ce qui a doucement permis à Steph de rentrer lui aussi dans le match. Après quelques frayeurs et 2 balles de set sauvées, nos deux compères se sont imposés au tie-break en faisant preuve de belles ressources morales et d’une formidable capacité de révolte dans les moments clés. S’en fut trop pour nos adversaires qui ont alors cessé d’y croire au 2ème set face au jeu efficace et bien en place de notre paire épiscopontine.

Un grand ouf de soulagement !

Rendez-vous dimanche pour la suite de nos aventures tennistiques , à domicile cette fois-ci !